By continuing to use the site you agree to our privacy and cookie policy.

I agree

LA NUMÉRISATION ET L’IMPRESSION 3D

Considérant les avancées technologiques majeures de notre époque, la numérisation et l’impression 3D (aussi appelée « fabrication additive ») suscitent un intérêt colossal dans le secteur de la fabrication. D’une polyvalence remarquable, elles proposent également des avantages impressionnants pour d’autres secteurs, dont la préservation du patrimoine, les arts et l’architecture, les soins de santé, l’éducation et la recherche, et le multimédia.

En bref, la numérisation et l’impression 3D sont, en quelque sorte, les portes d’entrée et de sortie du monde numérique. Elles permettent de numériser et de reproduire des objets dans un environnement numérique, et ce, avec une efficacité, une qualité et un réalisme insurpassables. Les données numériques ainsi créées sous forme d’un fichier de conception assistée par ordinateur (CAO) peuvent être utilisées pour développer de nouveaux produits, améliorer des composants existants, effectuer la rétroingénierie et le contrôle de la qualité de pièces, contribuer à des recherches et récolter d’inestimables renseignements.

On comprend facilement ce qui incite les fabricants de partout dans le monde à faire de plus en plus appel aux technologies de numérisation et d’impression 3D. Par exemple, grâce à la numérisation 3D et à la fabrication additive, ils sont en mesure de développer des produits sur mesure et d’une grande complexité qu’ils ne pourraient pas concrétiser autrement. La numérisation 3D accélère également le prototypage pour réduire le temps de mise sur le marché. De plus, les fabricants peuvent simplifier, épurer et accélérer leurs processus d’assemblage en vue de réduire les coûts de main-d’œuvre et de contrôle de la qualité connexes. La numérisation et l’impression 3D créent moins de pertes matérielles et permettent de produire des produits sur demande, évitant ainsi le fardeau de stocks démesurés et d’une logistique non viable.

Qu’en est-il des autres secteurs d’activité? Comment peuvent-ils tirer profit de la numérisation et de l’impression 3D? Rassurez-vous : les possibilités sont infinies! Voici quelques exemples éloquents d’applications de la numérisation et de l’impression 3D  

  • Préservation du patrimoine : Les archéologues et les chercheurs numérisent des objets et des artéfacts rares à des fins d’archivage et de recherche, puis en impriment des modèles 3D pour les exposer partout dans le monde!
  • Arts et architecture : Les artistes, les sculpteurs et les architectes numérisent des objets d’art et des éléments architecturaux, puis, dans un environnement numérique, y apportent des changements et les impriment pour constater les résultats tangibles de leurs manipulations.
  • Éducation et recherche : Les enseignants utilisent les scanners et les imprimantes 3D pour enrichir leurs cours de conception industrielle, de conception mécanique, d’ingénierie et d’une variété de domaines. Les chercheurs, quant à eux, ont recours à la numérisation et à l’impression 3D pour analyser des objets existants.
  • Multimédia : Les infographistes 3D utilisent la numérisation 3D pour créer des simulations hautement réalistes du monde réel, que ce soit pour concevoir des jeux vidéo ou à des fins militaires, formatives, scientifiques ou éducationnelles.
  • Soins de santé : TDans le secteur des soins de santé, on utilise les scanners 3D pour numériser le corps humain, que ce soit de manière partielle ou complète, à des fins de recherche. Les entreprises utilisent également les données numérisées pour développer de l’équipement finement adapté au corps humain.

Il ne s’agit là que de quelques utilisations commerciales de la numérisation et de l’impression 3D... à ce jour. Les possibilités sont bel et bien infinies, et seul l’avenir pourra témoigner de toutes les nouvelles applications étonnantes qui verront le jour grâce à la numérisation et à l’impression 3D!